A lire aussi :  Clément Méric, manipulé même après sa mort