Source : L’Humanité du 25 août 1939

A lire aussi :  Contre la dictature socialo-communiste