A lire aussi :  Jean-Vincent Placé, le maître du beau bar