A lire aussi :  "J'ai toujours été élu par une majorité de cons" Georges Frêche