Source : Le festival Mélenchon à Talence

A lire aussi :  Pas assez cher, mon fils