Source : La propagande détendue de l’Éducation Nationale

A lire aussi :  A nos paysans disparus