Source : Paris: les “moches” au fond du restaurant

A lire aussi :  Gorafi ou Figaro ?