Source : Merci à l’excellent Contrepoints !

A lire aussi :  Philippe Esnol : mort aux cons (de gauche)