Source : You will never hate alone, un blog de Laurent Sagalovitsch

 

A lire aussi :  Les malades polluent. Qu'ils disparaissent. Personne ne les regrettera.